Arrondissement Rosemont-Petite Patrie : pourquoi y fait-il bon vivre ?

5 bonnes raisons d’investir dans l’achat d’un condo à St-Henri
novembre 17, 2016
Marché Atwater : notre sélection de produits frais à savourer
décembre 5, 2016

Arrondissement Rosemont-Petite Patrie : pourquoi y fait-il bon vivre ?

Vous cherchez un endroit où profiter des avantages de la vie dans une grande ville tout en participant à un esprit de communauté très agréable ? L’arrondissement de Rosemont-Petite-Patrie incarne bien cet équilibre. Entre les grandes artères commerciales très vivantes se déploient des petites rues résidentielles tranquilles, bordées d’arbres touffus et de plates-bandes fleuries. Il fait bon vivre dans ce quartier très diversifié ! Voici quelques raisons très convaincantes à retenir si vous comptez y déménager :

Rosemont-Petite-Patrie englobe quatre quartiers distincts, soit : Rosemont, Nouveau-Rosemont, La Petite-Patrie et Angus. L’arrondissement s’étend sur près de 15 km2, du marché Jean-Talon à l’Ouest, au boulevard Lacordaire à l’Est. Il y a donc énormément de variété dans ce secteur très prisé de la ville de Montréal. Et de surcroît, le quartier est bien desservi au niveau des transports en commun (stations de métro et lignes d’autobus).

Les artères commerciales

Les citoyens de Rosemont-Petite-Patrie n’ont pas besoin de se rendre jusqu’au Centre-Ville pour faire des emplettes. Dans La Petite-Patrie, la célèbre Plaza Saint-Hubert est connue pour ses commerces éclectiques et sa jolie marquise de verre. À quelques coins de rue, on rejoint un tronçon du très long boulevard Saint-Laurent, qui sillonne la ville de haut en bas. Plus à l’Est, les rues Beaubien Est et Masson bénéficient d’une vitalité qui se reflète au niveau de la variété et du taux de fréquentation des commerces.

Les secteurs variés

Que vous recherchiez une ambiance très urbaine ou une vie de quartier tranquille, vous trouverez votre compte dans Rosemont-Petite-Patrie. Il y a, dans cet arrondissement, autant d’immeubles à condo modernes et de maisons de ville en rangée que de blocs appartements typiquement montréalais datant du début du 20e siècle. D’ailleurs, certains secteurs de l’arrondissement, dont le dénommé « Technopôle Angus », subissent actuellement une transformation remarquable, sans pour autant dénaturer l’esprit chaleureux que tant de personnes apprécient.

Les excellents restaurants et le nightlife

Niveau gastronomie, Rosemont-Petite-Patrie n’a rien à envier aux quartiers centraux de Montréal. Depuis quelques années, de nombreuses adresses phares y ont ouvert leurs portes, au grand bonheur des Montréalais et bien sûr, des Rosemontois. Voici quelques adresses à retenir dans le quartier : Madre, Hoogan et Beaufort, La Boulette, Régine Café, Pastaga, Impasto, La Récolte, Lannes et Pacifique, Chez Roger, Montréal Plaza.

La vie nocturne n’est pas en reste. Après un bon repas ou à la fin d’une journée de travail, les résidents du quartier ont aussi l’embarras du choix en termes de bars et pubs où prendre un verre : Medley simple malt, Gainzbar, Pub Rosemont, Distillerie, Chez Baptiste, Isle de Garde, Brutus, Broue Pub Brouhaha, le Saint-Édouard, le Vestiaire, MaBrasserie. Certains de ces endroits organisent aussi des soirées thématiques dédiées à l’humour, aux sports ou à l’improvisation.

Les commerces de proximité

Un des grands avantages de la vie en ville, ce sont les commerces de proximité. À seulement quelques coins de rue, on peut accéder à des fruiteries, des magasins d’artisanat, des cafés et des comptoirs de « prêt-à-manger ». C’est dans ces endroits que se développe et s’alimente la vie de quartier, car on tisse des relations avec les marchands et on s’y rencontre entre voisins.

L’accès à la nature

Dans Rosemont, il n’est pas compliqué de prendre une pause du béton et des voitures. Certains des plus beaux parcs de la ville sont situés à l’intérieur des frontières de l’arrondissement, dont le sympathique Parc Molson et le splendide Parc Maisonneuve (et son Jardin Botanique).

Rosemont-Petite-Patrie est aussi une pionnière au niveau des initiatives citoyennes écologiques, dont les ruelles vertes, le compost, les jardins communautaires et le verdissement des rues.

La vie culturelle

L’arrondissement est bien pourvu en galeries d’art et en établissements culturels où sont organisés divers événements artistiques. On y trouve aussi un des cinémas préférés des Montréalais, le cinéma Beaubien.

De gens de tous âges et de tous profils s’établissent dans Rosemont-Petite-Patrie. Familles, étudiants, jeunes professionnels, immigrants et personnes âgées y partagent le quotidien. On tombe vite sous le charme de cet arrondissement montréalais qui incarne l’esprit d’un village situé au milieu d’une grande métropole.

Comments are closed.