La Petite-Italie à Montréal : qu’est-ce qui fait sa réputation ?

Marché Atwater : notre sélection de produits frais à savourer
décembre 5, 2016
5 choses que vous ignoriez sur Sainte-Lucie-des-Laurentides
décembre 29, 2016

La Petite-Italie à Montréal : qu’est-ce qui fait sa réputation ?

Si on devait choisir un quartier dont le nom reflète l’ambiance et la culture locale, c’est bien la Petite-Italie à Montréal. Repère des gastronomes, des amateurs de bon café et des promeneurs du dimanche venus profiter de l’atmosphère chaleureuse du quartier, la Petite-Italie, bien que typiquement montréalaise, offre la chance de faire un saut en Italie, le temps d’un repas ou d’un arrêt dans un des nombreux commerces du secteur.

D’où provient cette réputation et pourquoi les Italiens se sont-ils installés dans cette partie de l’île de Montréal? La question mérite d’être explorée et c’est ce que nous ferons dans les paragraphes suivants.

Petit résumé de l’histoire des Italiens à Montréal

Le drapeau montréalais arbore les 4 fleurs emblématiques des groupes fondateurs de la ville : les Français, les Anglais, les Écossais et les Irlandais. Si on cherchait à le mettre à jour en se basant sur la population actuelle, on devrait certainement y rajouter le lys, fleur nationale de l’Italie. Les premiers Italiens sont arrivés à Montréal au temps de la Nouvelle-France, mais c’est bien plus tard, au début du XXe siècle que les grandes vagues d’immigration se sont faites en provenance de ce pays européen. Aujourd’hui, plus de 250 000 Montréalais sont d’origine italienne.

Selon plusieurs sources, c’est suite à la construction de la paroisse Notre-Dame-de-la-Défense que les Italiens se sont installés dans l’actuelle Petite-Italie. Durant plusieurs décennies, le quartier a accueilli des milliers d’immigrants italiens, fuyant les guerres et les périodes d’instabilité subséquentes.

Si, de nos jours, seuls 20 % de la population du quartier est d’origine italienne, la majorité des commerces et restaurants le sont toujours. Ainsi, les gens continuent à se rendre dans la Petite-Italie pour entendre, sentir et savourer les richesses du pays de Dante.

Les commerces emblématiques

Si la fleur italienne ne fait pas partie du drapeau montréalais, certains commerces font bien partie de son patrimoine. Récemment, la célèbre fruiterie Milano (6862 boul. Saint-Laurent), établie sur le boulevard Saint-Laurent depuis une soixantaine d’années, a réouvert suite à un incendie. Célèbre pour ses impressionnants étalages de pâtes, de charcuteries, d’huiles d’olive et autres délices de la cuisine italienne, la fruiterie Milano compte de nombreux habitués qui font le déplacement chaque semaine, même s’ils n’habitent plus le quartier. En général, ils en profitent aussi pour faire un saut chez Épices Anatol (6822 boul. Saint-Laurent) et au Marché Jean-Talon, afin de compléter leurs emplettes.

Il y a aussi un élément de chaleur humaine qui se transporte d’un commerce à l’autre. Que l’on se rende au Caffe Italia (6840 boul. Saint-Laurent) pour déguster un espresso bien serré ou à la Quincaillerie Dante (6851 rue Saint-Dominique) pour acheter de nouvelles casseroles sous les conseils de la pétillante Elena Faita, on rencontre toujours des personnages intéressants.

Les restaurants

Une bonne partie de la réputation de la Petite-Italie passe par la gastronomie. Même si l’offre culinaire se diversifie de plus en plus, le quartier est encore doté d’une grande concentration de restaurants de cuisine italienne.

Voici quelques adresses incontournables de la Petite-Italie : Quindici 15, Ristorante Pizzeria Corneli, Bottega Pizzeria, Ristorante Lucca, Primo & Secondo, Tre Marie, Inferno, Hostaria, Café International, Casa Cacciatore, Pizzeria Gema, Elio Pizzeria, Impasto.

Les fêtes italiennes

L’ambiance chaleureuse qui caractérise le quartier atteint son paroxysme lors des grandes occasions : fêtes nationales, compétitions sportives, festivals et autres rassemblements populaires. Vivere emozione (vivre des émotions), dit le slogan du quartier, et c’est précisément ce qui arrive lorsqu’on visite le secteur pendant la Semaine italienne, de la fin de semaine du Grand Prix, ou suite à une victoire de l’équipe italienne à la Coupe du monde.

La Petite-Italie est aussi très appréciée par les enfants car, fidèle à la réputation du pays d’où le quartier tire son nom, ils sont très bien accueillis dans les établissements et lors des fêtes. Cette caractéristique contribue à maintenir la réputation de cette communauté qui ne cesse d’attirer de nouveaux habitants.  

Comments are closed.