5 choses que vous ignoriez sur Sainte-Lucie-des-Laurentides

La Petite-Italie à Montréal : qu’est-ce qui fait sa réputation ?
décembre 16, 2016
Parcourir le quartier du Vieux-Lachine à pied en 6 étapes
janvier 7, 2017

5 choses que vous ignoriez sur Sainte-Lucie-des-Laurentides

Vous cherchez à découvrir un village typique des Laurentides, paisible, chaleureux, charmant et entouré de beaux paysages? La municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides cadre parfaitement avec cette description. Situé à quelques kilomètres des grands centres touristiques de la région, le village se trouve entouré de cours d’eau et de montagnes. Été comme hiver, ce ne sont pas les activités qui manquent, autant pour les visiteurs temporaires que pour les gens qui décident d’y élire domicile à long terme. Pour en savoir plus sur Sainte-Lucie-des-Laurentides, découvrez 5 faits méconnus à son sujet :

1. Le Mont Kaaikop est la deuxième plus haute montagne des Laurentides

Les amateurs de randonnées seront contents d’apprendre que l’une des plus belles montagnes de la région se trouve dans le territoire de la municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides. D’une altitude de 838 mètres, le Mont Kaaikop est doté de plus de 40 km de sentiers qui n’attendent qu’à être parcourus à pied, en ski de fond ou en raquette.

Au sommet, les visiteurs ont droit à une vue exceptionnelle laissant voir toute la beauté de la région des Laurentides. Comme il s’agit d’une des montagnes les plus hautes du coin, par beau temps le panorama s’étend à des centaines de kilomètres à la ronde. Ce lieu est d’ailleurs fréquenté par des parapentistes qui profitent de la hauteur de la montagne et de la splendeur des paysages.

2. L’écologie et la préservation des milieux naturels y sont prises au sérieux

Dans le plus récent énoncé de vision stratégique préparé par la MRC des Laurentides, la protection de l’environnement a été désignée comme un des enjeux centraux à prendre en considération dans les années à venir. La municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides compte bien faire sa part à ce niveau. Pour bien illustrer cette préoccupation, il n’y a qu’à regarder vers les projets en cours ou faisant partie des plans d’avenir, qui visent à améliorer le bilan environnemental du village et de ses alentours.

À ce propos, en 2014, la coalition pour la préservation du Mont-Kaaikop a obtenu un prix de la Fondation David Suzuki et a eu l’honneur de recevoir M. Suzuki en personne, après avoir séduit le jury de l’«opération charme David Suzuki» qui cherchait à souligner des initiatives citoyennes mettant de l’avant l’écologie. Les principaux lacs du secteur, dont le Lac Sarrazin et le Lac Ménard bénéficient eux aussi de programmes de protection.

3. Les habitants de Sainte-Lucie-des-Laurentides sont des lucilois

Il est toujours sympathique de connaître le gentilé des habitants d’un endroit. Alors que dans bien des cas, le terme employé se devine d’instinct (Montréalais pour Montréal, Granbyen pour Granby), il arrive que celui-ci se distingue quelque peu du nom de la ville ou n’en retienne qu’une partie. Les 1300 habitants de Sainte-Lucie-des-Laurentides sont donc des lucilois et luciloises, d’après Lucie de Syracuse (mieux connue comme Sainte-Lucie).

4. L’église du village a été construite en 1892

Ce bâtiment patrimonial a été très bien préservé. Beaucoup d’éléments, dont les murs extérieurs, les fenêtres et les portes à menuiserie d’assemblage sont des pièces d’origine qui ont été restaurées au fil du temps. À l’intérieur, on découvre trois grandes fresques, un magnifique orgue construit par l’entreprise Estey organ, ainsi que plusieurs statues à l’effigie de personnages saints.

5. On y trouve le parfait équilibre entre la tranquillité de la nature et l’accès aux commodités de la ville

Le village est relativement à l’écart. De ce fait, il peut être considéré comme l’endroit idéal pour se retirer du bruit et du stress qui occupent trop souvent notre quotidien. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il soit complètement isolé du reste du monde. Au contraire, Sainte-Lucie-des-Laurentides se trouve à seulement quelques kilomètres de Sainte-Agathe-des-Monts, Mont-Tremblant, Saint-Sauveur et Val-David qui sont considérés comme les grands centres de la région. Envie d’une soirée au restaurant? En seulement 20 minutes, vous serez assis à l’une des meilleures tables de la région. Voilà pourquoi le mot équilibre sied bien à l’intérieur d’une description à propos de ce charmant village.

Comments are closed.